facebook share

Gossipium 3.0, Ema Eygreteau, Galerie Tinbox Mobile #4 / Organo

Du 10 mai 2019 au 19 mai 2019   |   Partager   facebook twitter
image image


GOSSIPIUM 3.0
EMA EYGRETEAU
GALERIE TINBOX MOBILE

DU 10 AU 19 MAI 2019
Visible 24H/24

BIENNALE ORGANO :
DU 18 AU 19 MAI 2019
VERNISSAGE  SAMEDI 18 MAI 2019 - 18H


Parvis Les vivres de l'art
4 rue Achard
Place Victor Raulin
33300 Bordeaux
Tram B : arrêt Bassins à Flot ou Achard

Dans une volonté toujours affirmée de créer un événement déjanté, singulier et engagé autour du corps et des arts visuels, la 5ème édition de la biennale " corps et arts visuels " ORGANO choisit d'interpeller les artistes sur le thème CARNATION VEGETALE. La carnation  de cette 5ème édition se veut VERTE et propose de créer un événement où l'humain et le végétal s'entremêlent et réinventent le monde.

Evenement Facebook


Gossipium 3.0, est une installation qui propose l'observation à l'échelle macroscopique d'une mise en culture d'une cellule mi-végétale mi-humaine. Cette œuvre polymorphique filée s'appuie sur la forme structurelle des pollens observés au microscope électronique. Dans un premier temps, le propos est de rendre visible à l'œil nu un processus de mise en culture d'un greffon de cellules végétales et humaines par le format XXL. Dans un second temps, l'œuvre vise à questionner les manipulations génétiques et propose un regard critique sur l'Anthropocène.

Tinbox, milieu stérile, espace d'expérimentation sans régulateur de croissance devient le lieu de la mise en culture de cette étrange cellule fabriquée par l'homme. Mythologie personnelle, elle propose une histologie imaginaire d'un Gossipium. Sur les parois blanches immaculées rappelant l'espace aseptisé du laboratoire, des cellules polylobées cultivent l'ambiguïté des sens.  Les protubérances anthropomorphiques forcent le passage de la membrane cellulaire. L'œuvre prolifère, se multiplie, échappant ainsi à tout contrôle.

Dans un même temps cette installation questionne le processus de création aussi bien dans la cellule hybridées en devenir que dans le choix des matériaux utilisés : le naturel et l'industriel. La main de l'homme n'est jamais très loin tant au niveau du processus de création de la forme que des matériaux.
Fleur de coton, pollen de coton, le coton brut a été manipulé, transformé. Certaines teintes sont la résultante d'une extraction de la carnation de plante dans une teinture naturelle. En étant crochetées, elles viennent dialoguer, s'entretisser avec des teintes industrielles. À l'image de " Grenouille " dans le " Parfum " de Suskin, j'extrais non pas l'odeur de la peau de mes collectes végétales mais leur carnation. Le choix du coton renforce la symbolique de l'œuvre.

Gossipium 3.0, greffon intrigant par ses nodules polylobés qui s'agglomèrent, s'agglutinent, se greffent, se combinent pour proliférer, pointe un futur en devenir plus ou moins inquiétant.

Ema Eygreteau